Le massage ayurvédique est avant tout un massage de prévention. Il vise à purifier le corps, tonifier les muscle, accroitre la circulation du sang, éliminer les toxines et les graisses, dénouer les tensions. De plus, se faire masser régulièrement permet de limiter les risques de maladie, réduit le vieillissement prématuré, et tonifie la peau. Il soulage du stress et aide à une vie longue et saine.

Massage indien

Les huiles de massage

L’huile de graine de coton est la plus communément utilisée pour le massage ayurvédique, en raison de son faible prix de revient. Mais il peut être réalisé avec une huile spécifique s’il a un but thérapeutique (voir notre article sur les huiles ayurvédiques).

Néanmoins, aucune huile ne doit être utilisée par les personnes ayant une pilosité excessive.

L’huile de massage doit être rincée immédiatement après le massage.

Les mouvements de massage

Les mouvements de massage sont de deux types, relaxant (lents et doux) et tonifiant (rapides et énergétiques).

Les manipulations de base réalisées lors du massage du visage sont l’effleurage (caresse), le pétrissage, le tapotement (percussion), la vibration (tremblement), et la friction (frottement).

L’effleurage

Il se pratique en faisant glisser la main sur le corps, avec de longues caresses régulières, et ce mouvement à deux modes d’application : un mode superficiel et un mode profond. Par l’application de mouvements légers ou superficiels, on vise uniquement à produire un effet réflexe. Leur exécution doit combiner la lenteur avec un rythme parfait, et la pression doit être à peine plus forte que celle d’une caresse.

Le pétrissage

Il consiste à pétrir, à presser, à rouler et à serrer les tissus; c’est surtout un traitement des muscles. Le pétrissage est fait avec une ou deux mains, avec les deux pouces ou avec un pouce et les doigts.

Le pétrissage stimule les nerfs, les vaisseaux sanguins, les glandes, et favorise également les échanges cellulaires par l’apport de sang artériel vers les parties traitées.

Le tapotement

Le tapotement consiste à frapper rapidement le corps avec les mains ou avec les doigts. Les claques sont données à partir du poignet, et sont brèves et rapides. Il y a quatre modes de percussions différents : les hachures, où l’on percute avec le tranchant de la main; la ponctuation où l’on percute avec le bout des doigts; les claques où l’on percute avec les paumes de la main; les battages où l’on percute avec le poing.

La vibration

La vibration est pratiquée en appuyant la main ou les doigts sur le corps et en faisant trembler les tissus musculaires. Ce mouvement augmente le pouvoir contractile des muscles, il se montre bénéfique en cas de névrite et de névralgie, après le passage du stade inflammatoire. C’est également un puissant moyen pour stimuler la circulation, l’activité glandulaire et les plexus nerveux.

La friction

Ce mouvement est pratiqué avec la pointe des doigts ou avec la pulpe de l’extrémité des pouces. Les mouvements sont pratiqués dans une direction circulaire. Les principales régions d’application en sont les articulations, la colonne vertébrale et le visage.


Les massages ayurvédiques à but thérapeutique

Au delà du simple massage qui apporte bien-être, tonifie les muscles et améliore la santé générale, il existe des massages spécifiques pour des traitements particuliers. Ces massages sont particulièrement efficaces dans le traitement des rhumatismes, de l’arthrite, du lumbago, de l’hypertension, des hernies discales, des paralysies, des migraines, des sinusites, des rhumes chroniques, de l’obésité et de la dépression.

Le massage ayurvédique n’est pas recommandé en cas d’inflammations des articulations et de maladies infectieuses produisant du pus.

Il faut éviter une pression trop forte sur les nerfs lorsqu’ils sont gonflés car cela accroit l’inflammation.

Les massages principaux sont :

Le massage ayurvédique
Taggé sur :